Présent dans une trentaine de lieux tout autour du monde, les représentations du Messe Frankurt développe leurs salons à l’étranger. L’antenne chinoise basée à Shanghai est l’une des plus importantes en Asie. Et pour mieux comprendre les enjeux, la directrice générale adjointe basée à Shanghai du Messe Frankfurt répond à nos questions…


Reportage Music China Complet

Interview de Tobias Kuehlmann, Messe Frankfurt Paris

Interview de Christophe Chauvin, Eagletone

Interview de Benjamin Garnier, Algam

Interview de Julien Puget, Beat Root

KR : Comment se positionne l’environnement chinois en matière de salons musicaux en Asie ? 

Judy Cheung

Judy Cheung : Music China est l’unique salon international pour l’ensemble de l’industrie des instruments de musique en Chine. Il concerne non seulement le marché domestique chinois mais aussi toute l’Asie et même au-delà. Le salon grandit année après année et continue de conforter sa position dans tous les domaines du marché des instruments de musique. La plupart des salons de la musique en Asie, comme ceux qui se trouvent dans d’autres parties de la Chine (NDLR : Hong Kong, Guangzhou ), se concentrent plutôt sur des marchés régionaux au lieu d’aborder le marché et le business de manière globale. C’est le facteur principal qui distingue Music China des autres manifestations du continent. Music China est surtout et avant tout une plate-forme de commerce internationale. 

Music China s’appuie également sur le soutien que lui apporte son salon « père d’origine » basé à Francfort/Main : le Musikmesse. Ceci a permis à Music China de disposer d’une solide réputation à travers le pays en tant que place de marché sur laquelle on peut également trouver les nouveautés et les dernières innovations. Les plus grandes marques du secteur s’y présentent tous les ans. 

Quel est le nombre de marques qui sont venues exposer leurs produits sur cette édition 2018 ?

Sur l’édition 2018 de Music China, nous avons accueilli 1 719 exposants chinois et 533 exposants internationaux. 

Que représente le marché chinois en terme de musiciens actifs ?

Si l’on parle des composantes les plus fortes du marché chinois, on peut dire que les segments des pianos et des instruments à cordes occupent une place immense. Ceci vient du fait que le pays compte beaucoup d’orchestres de haut niveau et de réputation internationale, mais aussi parce que ces instruments sont pour la plupart accessibles aux musiciens dès leur plus jeune âge.

Les enfants en Chine vont apprendre à jouer de ces instruments dès l’école et l’éducation musicale occupe une place centrale dans la culture du pays. Mais il devient également de plus en plus courant que des instruments électriques et électroniques soient enseignés dans les écoles. Ceci est un autre exemple qui montre comment la Chine ambitionne de développer rapidement son marché et de l’aligner sur les standards internationaux tout en élargissant par la même occasion ses propres horizons en termes d’offre de produits comme en termes de diversité de création musicale. 

Entre-temps il y a beaucoup de conservatoires en Chine qui ont acquis un niveau d’excellence rayonnant bien au-delà de l’Asie  – ce qui a notamment beaucoup aidé à propulser des musiciens et des chefs d’orchestre chinois talentueux sur la scène internationale. 

A l’échelle mondiale, que représente le marché chinois dans le développement d’instruments musicaux ?

Les catégories de produits les plus fortes à l’export sont ce qu’on appelle les produits d’OEM (Original Equipment Manufacturers), c’est-à-dire des accessoires et composants pour instruments. En termes de valeur, la catégorie des instruments à cordes (et spécialement les guitares) occupe la première place des exportations. En ce qui concerne les importations, les pianos dominent le classement pendant que la part des pièces et des outils ne cesse d’augmenter. Ce qui démontre de manière évidente à quel point le pays progresse en termes d’exigence et de qualité. 

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here