Jamaïca Roots

Dans les années 40 et 50, la musique locale diffusée en Jamaïque est le mento, style très proche du calypso de Trinidad. A la fin des années 50, la musique américaine de rythm’n’blues déferle sur le pays et s’écoute sur les nombreux Sound Systems, ces sonos itinérantes qui se déplacent de village en village. L’un de ces DJ et producteurs les plus connus se nomme Sir « Coxsone » Dodd. Ainsi, cette fusion engendre au début des années 60, le ska qui se développera rapidement sur l’île. Né des bidonvilles de Kingston, le jeu est saccadé par des accords de guitare en contretemps, les cuivres sont incontournables tandis que le tempo est de plus en plus rapide.
Puis arrive le rock steady. On date communément la naissance de ce mouvement à l’été 66. Suivant la légende, il faisait si chaud cette année là que les danseurs étaient dans l’incapacité de suivre la danse rapide du ska. Caractérisé par un tempo considérablement ralenti, le rock steady ne fut qu’une vague de deux ou trois ans.
Bon nombre de formations jamaïquaines se sont ainsi essayés au ska puis au rock steady. Mais en 1969, Toots & the Maytals sortent le « Do the Reggay » qui fera office de point de départ de l’aventure reggae. Ainsi les premières productions se caractérisent par une expression plus soul et plus funky.
Indissociable du Rastafarisme, le reggae adopte ses couleurs : jaune comme le soleil de Jamaïque, rouge pour le sang des esclaves et vert pour la végétation de l’île. 

https://play.soundsgood.co/playlist/k-r348-speciale-reggae-jamaica-roots

  • The Skatalites « Occupation » – 1964
  • Desmond Dekker The Israelites « The Israelites » – 1968
  • Toots & the Maytals « Do the Reggay » – 1968
  • Prince Buster & The Allstars Queen Of The Outlaws « Al Capone » – 1969
  • Burning Spear Marcus Garvey « Marcus Garvey » – 1975
  • Peter Tosh Legalize It « Legalize It »- 1976
  • Bunny Wailer Blackheart Man « Dream Land » – 1976
  • The Heptones Night Food « Book of Rules » – 1976
  • The Abyssinians Satta Massagana « Satta Massagana » – 1976
  • Lee Scratch Perry « Disco Devil » – 1977
  • Mighty Diamonds Right Time « Right Time » – 1976
  • Culture The International Herb « The International Herb » – 1979
  • Dillinger « Cocaine in My Brain » – 1979
  • Gainsbourg Aux armes et Caetera « Aux armes et Caetera » – 1979
  • Bob Marley & The Wailers Uprising « Redemption Song » – 1980
  • Linton Kwesi Johnson Bass Culture « Inglan Is A Bitch » – 1980
  • Black Uhuru Sinsemilla « Sinsemilla » – 1980
  • Israel Vibration Strength of My Life « Cool and Calm » – 1981
  • Gregory Isaacs Night Nurse « Night Nurse » 1982
  • Jimmy Cliff The Power and the Glory « Reggae Night » – 1983
  • Yellowman Zungguzungguguzungguzeng! «Zungguzungguguzungguzeng » – 1983
  • Steel Pulse Reggae Greats « Handsworth Revolution » – 1984
  • Third World Reggae Greats « Now That We’ve Found Love » – 1985
  • Alpha Blondy Revolution « Sweet Fanta Diallo » – 1987
  • U-Roy Natty Rebel « Natty Rebel » – 1991

Dub Story

Aux débuts des années 70, dans un studio de Kingston (Home Town Hi-Fi), King Tubby et General Bunny, deux producteurs de reggae influencés par la technique du DJ Clement « Coxsone » Dodd et les productions de la Motown, enregistrent un morceau et oublient d’ouvrir la piste de voix lors du mixage. Tubby se rend compte de son erreur et tente des expérimentations sur le son des instruments en augmentant le delay, en rajoutant du feedback, en accentuant l’écho de la batterie et la réverbération de la basse. Il donne ainsi naissance au dub. Ainsi la plupart des 45 tours de reggae disposeront sur leur face B d’une version dub du titre principal.
A Londres où vit une forte communauté caribéenne, le dub original jamaïcain va se voir métisser et transformer. L’Angleterre, terreau de cette transformation va développer des multitudes de styles : Asian dub, dub électronique, dub atmosphérique, drum’n’bass, jungle, ambiant dub…

https://play.soundsgood.co/playlist/k-r348-speciale-dub-british-mix

  • African Head Charge My Life in a Hole in the Ground « Elastic Dance » – 1981
  • The Orb Adventures Beyond the Ultraworld « Little Fluffy Clouds » – 1991
  • Transglobal Underground Dream of 100 Nations « Temple Head » – 1993
  • Orbital Orbital 2 « Halcyon and On and On » – 1993
  • Revolutionary Dub Warriors Know Your Enemy « Ease Up » – 1995
  • Asian Dub Foundation Facts and Fiction « Strong Culture » – 1995
  • Dreadzone Second Light « Little Britain » – 1995
  • Audio Active Happy Happer « Dub In an Abyss » – 1995
  • Underworld « Born Slippy » – 1995
  • Renegade Soundwave The Next Chapter of Dub « Positive Mindscape » – 1995 
  • Future Sound Of London Dead Cities « We Have Explosive » – 1996
  • Roni Size Reprazent New Forms « Brown Paper Bag » – 1997
  • Fun ‘Da’ Mental Erotic Terrorism « Ja Sha Taan » – 1998
  • Leftfield Rythm and Stealth « Phat Planet » – 1999
  • A Guy Called Gerald Essence « Humanity » – 2000
  • King Tubby From The Palace of Dub « Zion Gate Dub » – 2001
  • Bim Sherman The Need to Live « Run Them Away » – 2002
  • Zion Train Original Sounds of the Zion « Earthquake » – 2002
  • Rockers Hi-Fi « Push Push » – 2007
  • Mad Professor Mad Professor Meets Alika « The Lion of Judah » – 2009
  • Scientist Scientific Dub « Drum Song Dub » – 2009
  • Dub Pistols Workshipping The Dollar « Mucky Weekend » – 2012
  • Adrian Sherwood Survival & Resistance « Starship Bahia » – 2012
  • Dub Syndicate Special King Size Dub « Time » – 2012
  • Unitone HiFi « One Spirit » – 2017 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here