SINGLE 

PEARL JAMDANCE OF THE CLAIRVOYANTS 
[Monkeywrench Records/ Republic Records]

Seul groupe fondateur du grunge n’ayant pas été décimé par la drogue ou la dépression, Pearl Jam a dévoilé cette semaine un premier extrait de leur onzième et prochain album intitulé Gigaton (le premier album depuis 7 ans). Si la voix d’Eddie Vedder n’a rien perdu de son grain, le combo de Seattle montre un virage musical particulièrement inattendu par sa coloration new wave et l’omniprésence de sons synthétiques. Produit par Josh Evans au détriment de l’historique Brendan O’ Brien qui accompagnait le groupe depuis 30 ans, le changement de producteur n’est sans doute pas étranger à cette nouvelle mue. 

Gigaton, sortira le 27 mars, soit 4 mois avant leur passage à Paris le 19 juillet, lors du festival Lolapalooza.

Site

 ALBUM 

ARANDEL  InBach • [InFiné / L’Autre Distribution

Le label de musique électronique InFiné (fondé par le producteur lyonnais Agoria) et le Musée de la Musique de la Philharmonie de Paris se sont associés pour lancer une série d’enregistrements, réalisés avec les instruments du musée. Le nouvel album d’Arandel, InBach, qui sort ce 24 janvier, est le premier volet de cette collaboration.
InBach est né d’un challenge : soit 30 minutes de performances inédites dans le Musée, dans le but de mettre en valeur les collections instrumentales, tout en y ajoutant le son des synthétiseurs d’antan et d’aujourd’hui.

C’est le projet français Arandel qui s’y est collé en premier. Ce projet musical, à géométrie variable, prônant la réserve et l’anonymat, a déjà collaboré avec la Philharmonie.  Arandel a en effet participé en 2018 au Bach Marathon avec « Switched on Bach », référence à l’album de Wendy Carlos sorti en 1968 et interprété intégralement sur un Moog.

Concerts « événement » :
Juillet 2020 : Festival Days Off (Paris)
10 juillet 2020 : Festival Les Nuits de Fourvière (Lyon)

Soundclound
Facebook

BLACK LIPS Sing in a World That’s Falling Apart • [Fire Records]

Un neuvième album qui sonne comme un pléonasme. Les Black Lips et la fin du monde, c’est une histoire symbolisée par le titre bad kids et des concerts cataclysmiques à base de vomi, lancé de PQ et envahissements de scène. Les sales gosses d’Atlanta sortent ce 24 janvier un neuvième album aux accents sudistes, rendant hommage à la musique country de leur Géorgie natale, et enregistré aux studios Valentine de Laurel Canyon, réouverts récemment.

Rien qu’en regardant la kitchissime pochette de l’album, difficile de savoir où se situe la frontière entre la blague de potache et le changement de cap musical, tellement le groupe a fondé son histoire sur le cynisme, l’ironie et le j’m’en branlisme.

Capables de reprendre aussi bien du Dutronc (hippie hippie Hourrah), collaborer avec GZA du Wu Tang, se faire produire des albums par Mark Ronson, Patrick Carney (Black Keys) ou Sean Lennon, les Black Lips connaissent la musique. Ce nouvel album, compilation d’histoires de losers magnifiques, n’est en fait qu’une énième expression de leur riche univers musical, qualifié par eux-mêmes de flower punk, qui brasse depuis leurs origines sonorités punk, garage, soul, country, psyché et gospel.
Un joyeux bordel.

En concert le 30 mars au Petit Bain (Paris).

Site

MORGANE IMBEAUD AMAZONE • [Roy Music]

Ex chanteuse du duo auvergnat Cocoon, Morgane Imbeaud dispose d’une bonne expérience en matière de studio et de live, ayant déjà tourné dans le monde entier (US, Australie, Chine, Canada, Europe…). Aujourd’hui s’est à son tour de rayonner avec la sortie ce jour de son premier album solo. La culbute musicale n’est pas au rendez-vous, car c’est toujours dans un univers pop folk que l’artiste évolue. Sur Amazone, Morgane a invité Mickaël Furnon (Mickey 3D) et Jean Louis Murat pour l’écriture, Renaud Brustlein (H-Burns) à la réalisation, Yann Arnaud au mixage, et s’est acoquinée avec l’actrice Marina Hands et Chris Garneau pour de bien chouettes duos.

Après un 1er concert au MaMA 2019, la tournée débutera au printemps 2020 dont une date parisienne prévue aux Etoiles le 12 mars. 

Site
Facebook

 CLIP 

SÜEÜR • Peut-être • [Cartel Music Agency] 

Les parisiens de Süeür continuent de tabasser leur son métissé rock & rap en embarquant le champion de MMA Norman Paraisy dans le clip peut-être, un des titres de leur nouvel EP éponyme. Tourné entre Paris et New York, ce clip met en scène ce jeune retraité du free fight (discipline qui vient d’être autorisée en France), pour s’attaquer aux thèmes du sens de la vie et de la remise en question.

Prochaines dates : le 30 janvier à La Manufacture à Saint Quentin (02), le 20 février à Tourcoing (59) dans le cadre du festival POP FACTORY, le 22 février dans le cadre du festival HORS PISTES à Annecy (74).

Facebook

EHLA • On me dit Ehla • [InFiné / L’Autre Distribution

En attendant la sortie de son EP, Pas d’ici, prévu le 28 février 2020, la pétillante Ehla a dévoilé, le 22 janvier dernier, son nouveau clip On me dit Ehla. La frangine Luciani, sœur de Clara, n’a pas froid aux yeux et monte sans crier garde…
Dans une veine R&B, la chanteuse du sud de la France se dévoile dans des textes introspectifs « C’est ma façon à moi de sortir de ma noirceur. La vie peut être douce aussi… » «  Ma guérison vient des autres. »«On fait référence aux gens que j’aime et qui me rappellent que tout va bien, et qui par leur simple présence me fait oublier le poids de certains maux. ».
La
réalisation du clip a été assurée par Barbara Balestas Kazazian et Pauline Jabes.

Facebook


À la semaine prochaine !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here