Quand un ingénieur du son rencontre un autre ingénieur du son, que se racontent-ils ? Et bien des histoires d’ingénieurs du son pardi ! Et aujourd’hui abordons l’organisation des sessions d’enregistrement. Comment évolue l’organisation des sessions en fonction du style musical ? 
Doit-on anticiper la préparation du mixage pendant la prise de son ?

Une rencontre sous forme de 14 vidéos à retrouver pendant un mois du 20 mai au 21 juin, pour la Fête de la musique. Un partenariat exceptionnel entre l’Institut national de l’audiovisuel et KR.

Des décennies durant, les grands studios ont été aussi un lieu d’échange, de bavardages, du dernier compresseur x-bidule-quarante-douze aux techniques d’utilisation des micros, en passant par le caprice du moment de tel ou tel artiste, sans oublier les anecdotes sur nos amis des maisons de disques.

En préparant notre numéro hors-série 9, nous avions pensé qu’il ne serait pas inintéressant de provoquer une de ces rencontres qui, aujourd’hui, évoquent un passé qu’on croit parfois révolu. La plupart des participants de ce numéro spécial se sont donc fixé rendez-vous dans l’un des magnifiques studios de l’Institut National de l’Audiovisuel…

C’est au sein du studio 231 que nous accueillaient François Coyault et Christophe Martin de Montagu. Il y avait là, par ordre alphabétique, Léo Chupin, récemment diplômé de l’Abbey Road Institute de Paris et qui tutoie la frontière entre assistant un jour et ingénieur le lendemain, Pierre Emberger, auteur-compositeur-interprète qu’on ne présente plus au lecteur assidu de KR, Claude Ermelin, fondateur des studios Davout et qui a passé plus de quarante ans derrière la console, Mark Haliday et Patrice Lazareff, tous deux ingénieurs du son indépendants travaillant au sein de leurs propres structures après quelques années dans les plus grands studios de-ci et delà.
Pas de sujets imposés, le point de départ consistant à se demander s’il faut penser au mixage dès la prise de son…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here