Après une première journée dédiée au dieu Rock, et notamment la venue exclusive de la bande à Robert Smith, cette deuxième journée a plutôt été dédiée aux musiques urbaines.

Saturday night fever !

Cette journée consacrée au groove toute catégorie, la soirée s’est finalisée en apothéose avec le trio déjanté Major Laser. Dans une puissance sonore et visuelle, jeux de lumière, lancement de jets de feux, serpentins géants et danseuses énergiques, la bande de Walshy Fire a secoué pendant plus d’une heure le Domaine de St-Cloud.

> Girl in Red

Rainbow flag accroché sur la barrière du crash, le premier rang est jeune et essentiellement féminin.
Avec ses textes sensibles, parlant de sa vie amoureuse de jeune fille gay, Marie Ulven est devenue par la puissance des réseaux sociaux l’égérie LGBT de nombreux teenagers. Entouré sur scène de 4 musiciens exclusivement masculin, le set est rock, énergique et vraiment sincère. Une jolie découverte.

> English Attitude

Un peu plus tard dans la journée la jeune diva anglaise Jorja Smith nous a servi un R&B tout en profondeur avec de sérieux musiciens à ses côtés. Clins d’oeils mutins, pas de danses et la belle a vite conquis les coeurs sur la scène principale.

Dans la foulée place au collectif londonien, adepte de soul et d’électro tropicale. Jungle a su balancer ses tourneries de synthès et proposer des mélodies bien entêtantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here