Hasard du calendrier ou succès d’un genre cinématographique ? Ce mois de juin connaît une profusion de sorties cinématographiques autour de la musique. Découvrez notre sélection de films / documentaires à écouter/voir, où la musique est reine et dans lesquels les légendes crèvent l’écran.

> Amazing Grace 

1 an après la mort de la reine de la soul, sa voix résonne toujours. Et notamment ce mois-ci au cinéma.

En 1972, Aretha Franklin enregistre dans un temple baptiste de Los Angeles son album Amazing Grace (le disque de gospel le plus vendu à ce jour !). Warner décide de filmer le concert et confie à Sydney Pollack le soin de capter les images pendant les 2 jours d’enregistrement. En raison d’un problème de synchronisation du son, les images sont inexploitables. Et elles le resteront jusqu’à ce que le producteur Alan Elliott mette la main sur les droits dans les années 2000, et utilise les technologies numériques contemporaines pour réaliser une parfaite synchro. 46 après ce live d’anthologie, ces images sont montrées au public pour la première fois. Et la reine n’a jamais aussi été vivante…

Amazing Grace – Réalisé par Sydney Pollack et Alan Elliott • Durée 1h27 – Actuellement au cinéma.

> Rolling Thunder Revue : A Bob Dylan Story by Martin Scorsese

Quand la légende rencontre une autre légende….

Scorsese s’était déjà frotté à Dylan il y a 15 ans dans le documentaire No direction Home, dans lequel il rendait hommage au futur Nobel de littérature, à travers des interviews, extraits de concerts et d’archives.

Cette fois, il s’attaque à un autre versant du monument Dylan dans un docu consacré à la tournée nord-américaine de 1975 de l’icône folk. Cherchant de nouveaux horizons musicaux, Dylan s’entoure pour cette tournée de 57 dates aux USA et Canada de musiciens confirmés composée de Joan Baez, Roger McGuinn, Ramblin’ Jack Elliott, Kinky Friedman et Bob Neuwirth, appelée La Rolling Thunder Revue.

Scorsese raconte la vie de bohème de cette troupe dans un road movie musical, mixant images de concerts et interviews sort le 12 juin sur Netflix.

 

> Le choc du futur

Dans le Paris de 1978, une jeune musicienne fauchée utilise de nouvelles machines électroniques pour se faire une place dans une industrie musicale à prédominance masculine. Elle va marquer l’histoire en créant un des premiers morceaux d’électro pop.

Le premier film de Marc Collin (producteur et fondateur du projet Nouvelle Vague) rend hommage aux pionnières méconnues des musiques électroniques pendant le années 50-70. Et offre à Clara Luciani son premier grand rôle au cinéma.

Le choc du futur de Marc Collin, avec Alma JodorowskyClara LucianiPhilippe Rebbot. Sortie le 19 juin au cinéma.

> Yesterday

Il a marqué une génération de teenagers avec Trainspotting et sa BO culte mixant le meilleur des 90’s au UK. Danny Boyle s’attaque cette fois à un monstre : les Beatles. Le pitch du film : un musicien anglais cherchant à percer, est le seul, pour des raisons inconnues à se souvenir des Beatles. Il décide alors de lancer sa carrière musicale en jouant à la guitare les chansons des Fab Four et connaît très vite un succès mondial. En guest star de cette comédie british, le rouquin préféré des charts, Ed Sheeran.

Yesterday de Danny Boyle • Sortie le 3 juillet au cinéma.

 

> The Cure anniversary • 1978-2018

Le groupe de Robert Smith a fêté ses 40 ans de carrière l’année dernière lors d’un concert anniversaire à Hyde Park, à Londres. La captation de ce live anniversaire qui décoiffe sera diffusée le 11 juillet dans les salles de cinéma, à l’occasion d’une séance unique mondiale.

Séance de rattrapage le 23 août à Rock en Seine. Mais cette fois-ci, ce ne sera pas du cinéma !

 

> Mention spéciale à la BO de XY CHELSEA

Chelsea Manning est une femme soldat trans dans l’armée américaine, condamnée à 35 ans de prison dans une prison entièrement réservée aux hommes pour avoir divulgué des informations sur les guerres menées par les Etats-Unis (Wikileaks). Un documentaire sur Chelsea Manning, réalisé par Tim Hawkins, a été diffusé le 7 juin dernie sur la chaîne américaine Showtime. La BO, aussi lumineuse que glaçante, est signée Jehnny Beth, frontwoman française du groupe Savages, et Johnny Hostile, fondateur du label Pop Noire. Si aucune diffusion de ce documentaire n’est annoncée à date pour la France, cette BO impeccable mérite qu’on y prête l’oreille. En alternant rythmes électroniques et ambiances vaporeuses, cet album a la subtilité de révéler, sans image, toute la complexité du personnage. 

Johnny Hostile & Jehnny Beth XY Chelsea Original Soundtrack • Label : Pop Noire

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here