L’EZ-300 de Yamaha est tout d’abord un arrangeur conçu pour l’éveil musical. Grâce à son clavier lumineux et des morceaux intégrés dans sa mémoire interne, il va permettre à celui qui découvre la musique de les écouter, puis de les suivre sous la forme d’une partition qui s’allume via des touches lumineuses guidant les doigts sur un véritable instrument. Pour le musicien plus aguerri, ce clavier va lui permettre d’exprimer sa créativité tant par ses qualités sonores que par les styles qu’il propose. Ultraportable, et disposant d’un rapport qualité/prix plus qu’intéressant, il ravira de nombreux pianistes.

Comment marche-t-il ?

Au déballage de l’engin, on est surpris par son poids plume. Sur la balance il ne fait que cinq kilos, les six piles LR6 comprises, ce qui en fait un instrument autonome et donc baroudeur. Il trouvera de fait sa place aussi bien à la maison que dans le coffre d’une voiture pour pouvoir partir en vacances.

Toutefois côté mécanique, son clavier est très basique. Nous sommes bien ici dans la découverte musicale avec de nombreux morceaux, sonorités et styles embarqués. Son minuscule écran de contrôle demandera aux parents de lire la documentation et d’expliquer à leur enfant comment il fonctionne afin de pouvoir se retrouver dans la multitude de possibilités techniques proposées par Yamaha. 

L’une des fonctions principales avancées par le constructeur est l’accès à une bibliothèque de morceaux incluse et de faire défiler un MIDIFile tout en éclairant les touches qu’il convient d’appuyer pour en jouer la mélodie. C’est intuitif et ludique. Une sorte de jeu où la mémoire de l’enfant est mise à l’épreuve. Il reste néanmoins possible de télécharger les partitions de musique, 262 pages mais qu’il conviendra d’imprimer ! Une fois le morceau sélectionné, le clavier de 61 touches s’illumine en fonction de la séquence musicale qui est sélectionnée. Rose pour les filles et les garçons ! A l’heure des diodes électroluminescentes, un jeu sur les couleurs aurait été encore plus ludique.

Les morceaux sont simples, ne demandant pas de grandes capacités techniques, ce qui permet d’illuminer la touche qu’il convient d’appuyer pour que l’enfant la sélectionne au bon moment et le mette en confiance. La bibliothèque du débutant comporte 202 morceaux classés en 9 familles telles que Pop, Favorite, Instrument Master, Piano répertoire, Learn to Play, Favorite with Style, Japanese Song, Duo et Piano Solo. Dommage que Yamaha ne propose pas dans sa palette des morceaux plus européens. Un petit « Kit Français » en libre téléchargement aurait trouvé idéalement sa place !

Nombreuses sont les fonctions d’éducation qui sont intégrées à l’instrument. On trouve à cet effet des morceaux adaptés pour travailler les nuances de jeu avec Touch Tutor, les renversements d’accords (Chord Study), les enchainements d’accords (Chord Progression). Bien évidemment, sans « des parents » dont le rôle est de guider leurs enfants, il n’est pas possible qu’un jeune débutant puisse travailler seul sa progression musicale, d’autant que la documentation n’est pas adaptée à cet usage. Toutefois avec la connexion « PC to Host » reliant le clavier à un ordinateur, il sera possible de profiter de vos propres bibliothèque MIDI pour piloter l’éclairage des touches guidant alors votre enfant sur les morceaux de musique qu’il a l’habitude d’écouter. 

Ethnic sister girls playing piano on carpet with father teacher

Que vaut la puce sonore embarquée ?

C’est toujours une surprise depuis que les composants électroniques sont accessibles à « vil » prix et surtout depuis que les tailles de mémoire sont devenues gigantesques pour y stocker des échantillons de qualité. Yamaha ne propose pas moins de 622 sonorités. Ce n’est pas du haut de gamme comme le Genos bien sûr, mais ça sonne juste et propre. 

Pour conclure

Le constructeur japonais a toujours su proposer des claviers qui sonnent juste pour les débutants, et disposant de bonnes rythmiques pour composer l’instant d’un tube. Son tarif de 341 € est un super rapport qualité/prix ! L’EZ-300 est donc un clavier adapté à l’apprentissage de la musique. Son interface bien que simpliste n’est pas forcément intuitive si on souhaite par exemple chercher les fonctionnalités profondes du produit. Le jeune enfant devra être aidé par ses parents pour consulter la notice d’utilisation.
Coté options ne pas oublier l’achat d’un casque HPH 50 (34 €) ou HPH-150 (89 €), d’une housse DC-110 (35 €), d’un pied (L2 51 €) ou encore d’une pédale FC-5A (42 €). Il y a de quoi alimenter les anniversaires et les fêtes toujours pour se faire plaisir autour de la musique.

Pour aller plus loin, Yamaha a fait une série de vidéos explicatives de quasiment toutes les fonctions. 

A voir ICI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here