Lundi 6 juillet annonçait la triste disparition, à l’âge de 91 ans, de l’un des compositeurs les plus réputés au monde en matière de musique à l’image Ennio Morricone

Après des études académiques, étudiant la composition et l’orchestration, il commence à s’intéresser à la musique de film au début des années 60.
Le musicien italien d’origine romaine est surtout connu pour avoir très tôt constitué un duo inoubliable avec le réalisateur Sergio Leone

Pour une poignée de dollars en 1964, Le Bon, la Brute et le Truand en 1966, Il était une fois dans l’Ouest en 1968, voici quelques-uns de ces chefs d’œuvre cinématographiques…

Vous pourrez trouver ci-dessous un encart spécial, écrit par Pierre Estève et paru dans KR, qui étudie les statuts diégétiques dans la musique de Morricone. 

Après avoir intégré plusieurs musiques préexistantes du maestro dans Kill BillInglorious Basterds ou encore Django UnchainedQuentin Tarantino collabore avec Ennio en 2015 pour ses Huit salopards.

« Ennio Morricone est mon compositeur préféré. Je le place à côté de Mozart, Beethoven et Schubert. C’est plus qu’un compositeur, c’est une légende. » 

Résume Tarantino

Le label Universal Music via sa division Panthéon propose depuis le 10 juillet un coffret de quatre CD et un vinyles consacré à la musique de Morricone, intitulé de Sergio Leone à Quentin Tarantino.

La radio FIP a également consacré une émission au maestro le jour de son, dans Certains l’aiment Fip, à retrouver ICI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here