Nu-jazz, acid-jazz, électro-jazz… Lancé dans les 80’s sur la scène club londonienne, l’acid-jazz est peut-être le style le plus emblématique des trois cités ici. Globalement, la recette de base est la même, les DJ s’appuient sur un titre jazz pour le remixer à l’aide de grooves urbains (nu-jazz ou new-urban-jazz) ou électro (électro-jazz). La dérive du style permet rapidement de mâtiner le jazz avec du funk, de la house, voire du rhythm’n’blues, avant que des artistes du hip hop et même du jazz s’en emparent !

Séquence Electro Jazz by Lionel Gaget

Pour la mise en forme de ce titre, Lionel a d’abord testé les enchaînements harmoniques qui lui venaient sous les doigts, à partir d’un son de Rhodes, le clavier le plus évident à son sens pour l’illustration du style. Pour des raisons de commodité et de jeu sur scène, il utilise un preset qui colle bien, issu de son Nord Stage, même s’il confesse qu’un véritable Fender reste préférable, lorsque disponible ! Surtout au niveau du grain et de la saturation « naturelle » qu’il peut en tirer. Les idées du thème découlent quasi naturellement après le choix de la grille harmonique, un avantage du jeu au clavier. 

Lionel s’était également mis en tête le tempo final du morceau, un BPM mid tempo qui sied parfaitement à l’acid jazz, ni trop rapide pour ne pas flirter avec la house, ni trop lent, ambiance down tempo, que l’on retrouve souvent chez les artistes du style.

Le module AbbeyRoad | 50s Drummer
de Native Instruments.

La suite dans le numéro 347 de KR…

Les pistes séparées et les MIDIfiles, les banques sonores, sont à récupérer ici grâce au code mentionné en page 6 du numéro 347 de KR, septembre-octobre 2019.

Et aussi dossier complet :

• Histoire du style

• La playlist d’Olivier Cachin

• Suivez notre séquence à la loupe

• Techniques basse – batterie

• Sélection de banques de sons

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here