A la sortie de la saison la plus déprimante de l’année, Three little Birds sonne comme un hymne au renouveau et au bonheur. Consommer plutôt la bouteille à moitié pleine d’optimisme plutôt que la bouteille à moitié vide de désespoir… et ce, sans modération. C’est en 1977 que Bob Marley composa ce titre gravé sur « Exodus », nommé album du siècle par Time Magazine. Ce titre sera moult fois repris (Gilberto Gil, Robbie Williams, Ayo…) A noter que Marley avouera toujours une grande admiration pour les oiseaux, ici source d’inspiration et de liberté.

C’est un reggae roots que nous propose Stanley Beckford : guitare folk, banjo, bombarde, cajon. Sa musique répond au nom du mento, ancêtre rural du reggae. Il fera l’apprentissage du chant sur les bancs de son église, la Church of God, dont il devient le chef de chœur. Puis vint ensuite le succès avec les groupes Soul Syndicate et Starlites Wanted Man. Après une longue éclipse, il retrouva le succès avec Beckford plays Mento en 2002 dont est issu sa relecture du titre de Marley.

Every little thing gonna be all right !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here