Les Rencontres Trans Musicales de Rennes viennent de clore leur 43ème édition sur une belle note. Après une édition 2020 annulée pour cause de Covid, 56 000 personnes ont foulé les allées des trois sites accueillant les concerts de cette dernière édition (Parc des Expositions, le Liberté, Théâtre de l’Aire libre). Avec deux soirées sur trois complètes, la programmation concoctée par Jean-Louis Brossard, désormais seul aux commandes de l’institution rennaise, a de nouveau séduit par sa diversité culturelle (34 nationalités) et son éclectisme musical (80 groupes).

On retiendra tout particulièrement de cette riche édition :

  • Le coup de gueule en plein concert de la chanteuse du groupe de metal Voice of Baceprot. « On n’est pas à la fashion week » a t-elle clamé au micro, regrettant que toutes les interviews données l’après-midi aient porté sur le hijab que porte le trio féminin indonésien, lui qui prône la tolérance dans ses textes.

  • L’atmosphère électrique et sombre du concert des turcs de Lalalar, avec un colosse chauve en marcel noir qui virevolte sur scène avec sa guitare et un chanteur complètement habité, qui glisse sur la scène en faisant tourner son micro.

  • La voix gutturale du finlandais Antti Paalanen qui déploie avec grâce son accordéon diatonique, tout en tapant du pied, et en sort des rythmes techno qui font danser le public du parc expo.

  • Le retour dans le temps avec Komodrag and the Mounodor, formation née pour les Trans composée des paimpolais de Moondrag et des douarnenistes de Komodor. Le combo pattes d’eph-cheveux longs a retourné le parc expo avec son heavy rock 70’s abrasif et sa gestuelle scénique.

  • Le set de DJ Pone, complètement possédé par ses platines.

  • La rage punk et les sauts de cabri du britannique Bobby Vylan, chanteur Bob Vylan, encouragé par son acolyte Bobbie Vylan à la batterie.

  • La folie théâtrale de Maya Kuroki, chanteuse du groupe canado-japonais Teke::Teke et son surf rock à l’énergie communicative.

  • La toujours vivace scène rennaise avec de nouvelles pousses comme le duo d’electro pop Barbara Rivage, le rappeur Lujipeka échappé du collectif Columbine, et les rockeurs psyché de Guadal Tejaz.

  • La fraîcheur du concert des adolescentes béninoises de Star Féminine Band.

La 44ème édition aura lieu du 7 au 11 décembre 2022.
lestrans.com


Photos : David Leprince / KR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here