Peter Green vient de quitter définitivement la scène. 
Le guitariste britannique débute sa carrière de musicien au sein du Peter B’s Looners, formation dans laquelle il cotoie le batteur Mick Fleetwood : ces deux-là se retrouveront quelques années plus tard… Peter Green délaisse rapidement le Peter B’s Looners pour rejoindre John Mayall et ses  Bluesbreakers où il remplace Eric Clapton. Il enregistre, avec eux, un album A Hard Road  puis quitte la formation. Il emmène dans sa nouvelle aventure, le bassiste des Bluesbreakers, rejoint le batteur Mick Fleetwood  et crée le Fleetwood Mac. Le nouveau combo devient à la fin des sixties, l’un des groupes majeurs de la scène rock-blues. Il quitte le groupe en pleine gloire, laissant quelques titres comme « Albatross » ou « Black Magic Woman », titre auquel Carlos Santana donnera une audience internationale.

A partir de 1970, la santé mentale de Peter Green se détériore, se réfugiant dans la religion et les paradis artificiels. Il abandonne quelques années la musique puis rechausse sa guitare pour fonder le Splinter Group. Après plusieurs albums et quelques tournées, le goupe splitte en 2005. Un concert-hommage sera consacré à Peter Green, de son vivant, en février 2020, au London Palladium, réunissant le batteur Mick Fleetwood, Billy Gibbons, David Gilmour, Bill Wyman et John Mayall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here