Rarement un Président n’aura été autant une source d’inspiration musicale et sujet au name-dropping ! De l’invasion de l’église Saint-Bernard par les CRS (Avec humanité et coeur/Ludwig Von 88), au désormais célèbre discours d’Orléans sur l’immigration (le bruit et l’odeur de Zebda), en passant par les affaires des emplois fictifs (Chirac en prison/Les Wampas), la scène alternative française (et surtout punk) a chanté dans les années 90 tout le bien qu’elle pensait de l’homme et de sa politique. Avant que le rap ne s’empare du personnage dans les années 2000. Florilège…

PARABELLUM / ANARCHIE EN CHIRAQUIE [1988]‎

ZEBDA / LE BRUIT ET L’ODEUR [1995]‎

LUDWIG VON 88 / AVEC HUMANITÉ ET COEUR [1996]‎

FRÈRES MISÈRE / LA DÉBACLE [1996]‎

TAGADA JONES / A GRAND COUP DE BOMBES [1997]‎

SINSEMILIA / BIENVENUE EN CHIRAQUIE [2004]‎

LES WAMPAS / CHIRAC EN PRISON [2006]‎

Dans les années 2000, c’est le rap qui surfe sur le personnage et ses différentes affaires : « qui met les plus grosses bananes ? Jacques Chirac » (La Fouine), « On prend cette monnaie à la Jacques Chirac, puis on oublie tout à la Jacques Chirac » (Veerus).

LA FOUINE / JACQUES CHIRAC [2012]

VEERUS / JACQUES CHIRAC [2016]‎

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here