Accueil Autoprod KR DÉCOUVERTES 2013 – TANGO CARBÓN

KR DÉCOUVERTES 2013 – TANGO CARBÓN

Lauréat des KR découvertes 2013 avec le titre « Traición », Tango Carbón nous présente son univers…

Qui nous sommes…

« Tango Carbón, est un désir expérimental de partage musical. C’est au coeur de la passion non seulement du tango mais de la musique que nous avons formé le groupe en 2012. Puisque tout est histoire d’expressivité, nous mêlons à notre répertoire des traditionnels du tango, réinterprétés, ainsi que nos propres compositions. Nous puisons notre langage musical, de la tradition du tango à l’extrême liberté de nouvelles écritures. L’enjeu de cette initiative fut, dans un premier temps, d’établir une forte collaboration et complicité entre quatre musiciens, aux personnalités singulières, de nationalités diverses (deux Argentins, deux Françaises). Ce que l’on dit généralement de nous, est souvent lié avec l’énergie que nous déployons sur scène. Nous ne nous en rendons pas compte, nous existons comme cela ! Chacun s’exprime, amène sa passion, ses idées, son expérience. Une démocratie qui laisse place à la musique et à l’élaboration d’un style. »

Notre musique…

« La pièce « Traición » composée par Leandro Lacapère, notre pianiste, est extraite de notre première maquette. Elle est à l’image de notre travail et de notre démarche. Le compositeur propose ses idées, les musiciens se les réapproprient puis la pièce se construit en work in progress. Le musicien n’est plus une machine à lire mais l’élément moteur de la composition selon le cadastre d’une écriture en devenir. »

lptangocarbonjpgkr288.jpg_750_750_1

Notre matériel…

« Quatre instruments en acoustique ! Un bandonéon, un piano, un violon et une contrebasse. Basta ! Le tango, dans sa tradition, utilise ces instruments également comme propres objets de percussions, pas d’objets accessoires, l’instrument est utilisé dans toute sa valeur ; ainsi la contrebasse exécute des « strapata », le violon de « la chicharra », modes de jeu inhabituels, inexistant dans le jeu classique. Le choix de jouer en acoustique est lié à notre plaisir de la recherche de l’équilibre sonore, beaucoup plus vivante dans cette situation, et même, s’il nous arrive de jouer amplifier, nous souhaitons respecter cet équilibre et être maître de notre jeu durant tous « nos échanges ». »

Liens